Comédie sentimentale – 1 acte (1996)

Durée 1h25

Distribution 2 Femmes - 3 Hommes

Style général une histoire d’amour ultime, d’un amour tellement profond qu’il fait peur et pousse le couple à la plus ahurissante des contradictions. L’humour est omniprésent pour desserrer les gorges. Un spectacle total.

Argument Moun et Serge sont amoureux fous depuis 6 ans, comme envoûtés par un coup de foudre qui s’éternise. Cet amour extrême leur fait peur, à tel point qu’ils ne pourraient, ni l’un ni l’autre, supporter l’idée qu’un jour il se ternisse et ne devienne banal. C’est pourquoi, ils décident … de se quitter, comme pour figer leur amour au sommet ! Au moment précis des adieux et du départ de Serge, débarquent successivement trois personnages qui vont tenter, consciemment ou non, de les contrecarrer, comme pour les ramener à une réalité plus terre à terre. Le rebondissement final souligne peut-être qu’il est difficile d’échapper à son bonheur, aussi pur soit-il.

Personnages Moun, 30-40 ans ; Serge, 35-45 ans ; Poly, 65-70 ans, voisin de palier encombrant ; Cléo, 60 ans, maman de Moun ; Dan, 35-45 ans, ami d’enfance de Serge.

Decor un seul, un appartement au 6ème étage, un salon, canapé, table, chaises, téléphone. Une porte d’entrée qui donne sur un ascenseur dont on voit le mouvement (arrivées et départs), une porte vers la cuisine.

Costumes contemporains.

Mise en scène la scène 1 est un extraordinaire moment de tendresse et d’amour dans toute sa pureté et ses angoisses. Ensuite, l’humour doit être le fond d’expression, le fil rouge étant cette séparation folle contrariée par les trois symboles : hypocrisie, sagesse et conformisme.

ESTIVADES INTERNATIONALES 1997

Haut de page

Quelques photos du spectacle

Haut de page

Téléchargement

Téléchargez maintenant le texte de cette pièce

Haut de page

Le principe de protection du droit d’auteur

Le principe de la protection du droit d'auteur est posé par l'article L.111-1 du code de la propriété intellectuelle (CPI) "L'auteur d'une œuvre de l'esprit jouit sur cette œuvre, du seul fait de sa création d'un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous. Ce droit comporte des attributs d'ordre intellectuel et moral ainsi que des attributs d'ordre patrimonial". L'ensemble de ces droits figure dans la première partie du code de la propriété intellectuelle qui codifie les lois du 11 mars 1957 et du 3 juillet 1985.

Toute violation du droit d'auteur qui constitue un acte de contrefaçon est réalisée par la violation du droit moral de l'auteur (par exemple atteinte au droit de divulgation ou de paternité de l'auteur, atteinte au droit au respect de l'œuvre) ; la violation de ses droits patrimoniaux (reproduction et/ou représentation intégrale ou partielle de l'œuvre sans autorisation de l'auteur).

Haut de page