Comédie de mœurs – 1 acte

Durée 1h15

Distribution 3 Femmes - 3 Hommes

Style général une comédie qui part d’une idée curieuse : installer une caméra cachée lors d’un dîner entre amis ! C’est manifestement original et l’intention est purement ludique de la part de l’hôte, mais c’est sans compter avec tout ce qui se dit en aparté et qui ne mérite certainement pas d’être mis sur la place publique. Une comédie hilarante dans laquelle tous les convives sont impliqués, tout simplement parce qu’ils ont tous quelque chose à cacher. Et cette foutue caméra va les faire aboutir dans une impasse, puisque le but d’un enregistrement est de le restituer et d’en rire …

Argument Thomas et Aline reçoivent des amis à dîner. Ils dressent la table et Thomas, passionné de caméra cachées du monde entier, a une idée de génie : installer pendant quelques temps une caméra à l’insu de ses convives pour, au dessert, restituer l’enregistrement et le parcourir ensemble dans un grand éclat de rire ! Aline, son épouse, ne partage pas du tout cette idée. Thomas installe quand même la caméra à son insu. Les convives arrivent, des amis, dont une femme, Louise, enceinte de 8 mois. Ils s’installent pour le repas qui commence par des escargots, plats peu apprécié. Les messes basses se succèdent, chacun étant piégé à son tour : aventures extra-conjugales, refus de manger des escargots, provocations en tous genres de la part de Thomas qui s’amuse à déstabiliser ses convives, à inventer une maitresse (« Sab » pour les intimes) pour Fred, mari de Louise. La tension monte, Thomas s’amuse comme un enfant. Au moment de révéler le piège, on sonne : une certaine Sab se présente …

Personnages Thomas, l’hôte, fan de caméras cachées ; Aline, son épouse ; Rémy, un ami un peu éméché ; Louise et Fred, un couple d’amis, elle est enceinte 8 mois ; Sabrina, jeune et jolie, une amie … de qui ?
NB : les personnages sont tous la même génération, sauf Sabrina qui est plus jeune

Decor un seul, salon-salle à manger moderne, sans extravagance ni étalage particulier, une table en train d’être dressée pour le repas, des meubles dont une armoire haute en avant-scène sur le côté (pour recevoir la caméra) là où se trouve la table. A l’opposé, fauteuil et sofa. Sorties vers cuisine et hall d’entrée.

Haut de page

Quelques photos du spectacle

Haut de page

Téléchargement

Téléchargez maintenant le texte de cette pièce

Haut de page

Le principe de protection du droit d’auteur

Le principe de la protection du droit d'auteur est posé par l'article L.111-1 du code de la propriété intellectuelle (CPI) "L'auteur d'une œuvre de l'esprit jouit sur cette œuvre, du seul fait de sa création d'un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous. Ce droit comporte des attributs d'ordre intellectuel et moral ainsi que des attributs d'ordre patrimonial". L'ensemble de ces droits figure dans la première partie du code de la propriété intellectuelle qui codifie les lois du 11 mars 1957 et du 3 juillet 1985.

Toute violation du droit d'auteur qui constitue un acte de contrefaçon est réalisée par la violation du droit moral de l'auteur (par exemple atteinte au droit de divulgation ou de paternité de l'auteur, atteinte au droit au respect de l'œuvre) ; la violation de ses droits patrimoniaux (reproduction et/ou représentation intégrale ou partielle de l'œuvre sans autorisation de l'auteur).

Haut de page