Comédie de mœurs – 1 acte (1999)

Durée 1h50

Distribution 4 Femmes - 6 Hommes

Style général une comédie qui se déroule dans un camping et qui, par un stratagème théâtral, met en évidence l’impossibilité de dire ce que l’on pense vraiment en société, sous peine de détruire toute relation conviviale et de rendre les relations chaotiques. Une comédie hilarante. C’est une pièce d’ambiance, visuelle, qui doit « se lire les yeux fermés » !

Argument Albert et Janine sont en vacances en camping. Albert a invité des amis à un barbecue, ce qui ne plait pas du tout à Janine. Les invités arrivent les uns après les autres – assez typés – et petit à petit, la soirée commence. C’est sans compter avec le Pépère, oncle d’Albert, qu’on est bien obligé de se trimbaler en vacances et qui, dans son petit coin, regarde la télé, SA télé. Sa télécommande ne fonctionne plus et il se met en tête de la réparer. Il se trompe dans les branchements et finit par découvrir que quand il l’actionne sur les convives, ceux-ci disent tout haut ce qu’ils pensent tout bas. Les vérités commencent à s’étaler dans le groupe et le Pépère, sourd comme un pot, s’amuse à semer la pagaille jusqu’à la déglingue totale de la soirée.

Personnages Albert, l’hôte, Janine, sa femme, Pépère, oncle d’Albert, Adrien, prêtre vacancier, Cynthia, jeune et jolie vacancière, Bob, ami de Cynthia, Gérard, vacancier ancien militaire, Annie, vacancière un peu nunuche, Gilbert, occupe une caravane sur la parcelle voisine, Liliane, femme de Gilbert.

Decor un seul, une ou deux tentes de camping, tout le matériel traditionnel de campeurs, arbustes, dégagements pour jouer à la pétanque.

Lumières plein feu évoluant avec la soirée + stroboscope pendant les courtes phases de jeu de télécommande et de paroles vérité.

Haut de page

Quelques photos du spectacle

Haut de page

Téléchargement

Téléchargez maintenant le texte de cette pièce

Haut de page

Le principe de protection du droit d’auteur

Le principe de la protection du droit d'auteur est posé par l'article L.111-1 du code de la propriété intellectuelle (CPI) "L'auteur d'une œuvre de l'esprit jouit sur cette œuvre, du seul fait de sa création d'un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous. Ce droit comporte des attributs d'ordre intellectuel et moral ainsi que des attributs d'ordre patrimonial". L'ensemble de ces droits figure dans la première partie du code de la propriété intellectuelle qui codifie les lois du 11 mars 1957 et du 3 juillet 1985.

Toute violation du droit d'auteur qui constitue un acte de contrefaçon est réalisée par la violation du droit moral de l'auteur (par exemple atteinte au droit de divulgation ou de paternité de l'auteur, atteinte au droit au respect de l'œuvre) ; la violation de ses droits patrimoniaux (reproduction et/ou représentation intégrale ou partielle de l'œuvre sans autorisation de l'auteur).

Haut de page